J'en parle avec mes proches

La parole est à vous. Partagez votre expérience, donnez votre avis et vos conseils sur les thématiques que nous vous proposons. Parlons maintenant de féminité. Vous pouvez expliquer comment vous entretenez votre féminité, comment vous la vivez. Chacune peut répondre et donner son avis.

TRIER PAR :

> Avis

> Votes

syndrome queue de cheval

Posté par meldim10, le 04/12/2012

0 Commentaire(s)

202

j'ai 40 ans et j’ai énormément de fuite urinaire depuis que j'ai été opérée d'une hernie discale. on m'a posée une arthrodhèse lombaire et lorsqu'on a enlevé le matériel le chirurgien m'a abimé les nerfs qui commande entre autre la vessie ( c'est le syndrome de la queue de cheval ) après 12 ans de fuites on me parle de me poser un AMS 800 . je dois me faire opérer début 2013 et j'espère qu'ensuite les fuites urinaire seront enfin un mauvais souvenir .

sans retenue

Posté par Ingrid8, le 03/07/2011

0 Commentaire(s)

211

Bonjour, j ai quarante ans et j ai des gros soucis urinaire. je dois porter des couches en permanence donc je dois etre habilée pas trop sexy.j ai un peu honte du regard des autres sur moi.

L'arrivée des fuites

Posté par Marie, le 16/11/2010

0 Commentaire(s)

214

J’ai très mal vécue l’arrivée des fuites. Je crois que j’avais honte, je ne savais pas comment en parler avec mon mari. Un jour, on regardait une émission à la télévision où ils parlaient du sujet et je lui ai demandé en plaisantant : tu t’imagines avec une femme qui peut pas se retenir ? Il m’a répondu qu’il y avait plus grave dans la vie. Ça m’a complètement déstressée du coup je lui en ai parlé et ça m’a fait du bien.

En parler à son conjoint

Posté par Delphine, le 16/11/2010

0 Commentaire(s)

221

J’ai commencé à quelques fuites urinaires après ma troisième grossesse. C’est pas le sujet glamour par excellence, mais j’en ai toujours parlé sans aucun problème avec mon mari. On ne passe pas nos soirées à parler de ça mais quand j’en ai gros sur la patate je sais que je peux lui en parler et qu’il saura trouver les mots pour me rebooster.

Trouver des solutions

Posté par caty, le 16/11/2010

3 Commentaire(s)

186

Quand j’ai eu mes premières fuites, j’ai eu l’impression de perdre toute ma féminité et je me suis laissé aller à la déprime. J’avais l’impression d’être déjà vieille. Ca me perturbait tellement que je suis allée voir une psy pour en parler. Ça m’a fait beaucoup de bien. J’ai trouver des solutions, appris à m’aimer, à faire plus d’efforts pour me mettre en valeur. Je me suis rendu compte que je plaisais encore, même si je ne suis pas parfaite !

Site TENA | Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Nous contacter | Plan du site | Conditions générales d’utilisation