Périnée, guide pratique

Souvent mal connu, le périnée est pourtant essentiel
dans le bon fonctionnement du système urinaire.
TENA vous explique son rôle, sa localisation, pour que
vous compreniez au mieux son importance.

Rééduquer son périnée

Pourquoi, comment ?

Il est important de travailler son périnée pour le renforcer. Lorsque vous êtes sujette aux fuites urinaires, il est probable que votre médecin généraliste vous prescrive des séances de rééducation du périnée et de la vessie. Cette rééducation est désormais systématiquement prescrite après un accouchement (par voie naturelle ou césarienne). 

Mais que vous ayez eu des enfants ou pas, que vous ayez fait la rééducation périnéale à cette occasion ou non, il arrive qu'au cours de la vie d'une femme, de nouvelles séances nous soient prescrites. Car, comme c'est le périnée qui soutient l'urètre, si ses muscles sont relâchés, alors des troubles urinaires peuvent survenir

La rééducation périnéale (effectuée chez un kinésithérapeute ou une sage-femme) vise à faire travailler une zone musculaire précise pour la renforcer, à savoir le périnée

Elle peut également être une bonne solution, quand c'est la vessie qui est malade (et non le périnée) car elle apprend à savoir se retenir. L'impact de la rééducation sur les troubles urinaires est en général visible rapidement (10 à 15 séances). 

C'est votre médecin qui aide le kinésithérapeute à rédiger votre ordonnance en précisant les antécédents gynécologiques, urologiques et en retraçant l'historique de votre incontinence urinaire (date et circonstances d'apparition). Une copie du bilan urodynamique peut être également jointe à l'ordonnance. 

Depuis peu, le médecin n'a plus besoin de préciser le nombre de séances utiles. De même, il est inutile de préciser le type de technique (électrostimulation, biofeedback…). C'est au kinésithérapeute d'en décider. L'ordonnance doit donc juste mentionner « rééducation périnéale »

Les techniques de rééducation

Voici les 3 différentes techniques de rééducation que peut vous proposer votre kinésithérapeute :

-La rééducation manuelle a pour principe de renforcer la musculature périnéale. Elle débute par la prise de conscience de l'état de tension et de relâchement des muscles de la zone du bas-ventre. Elle nécessite d'apprendre à réaliser une contraction du périnée sans solliciter les abdominaux ou les adducteurs. Les exercices appris chez le rééducateur sont ensuite intégrés dans votre vie quotidienne.

-Le biofeedback musculaire a pour but d'apprendre la contraction périnéale en dépistant, puis en évitant les contractions contradictoires des abdominaux. Ces contractions sont détectées par une sonde vaginale et par des électrodes collées à la sangle abdominale. Un signal lumineux ou sonore vous indique le moment de la contraction.  

-L'électrostimulation utilise un courant électrique permettant de stimuler les muscles du périnée. Le courant électrique est choisi pour être efficace sur le renforcement musculaire. Ce courant électrique est appliqué par une électrode située sur une sonde vaginale.

Les premiers pas de la rééducation >

Site TENA | Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Nous contacter | Plan du site | Conditions générales d’utilisation