Périnée, guide pratique

Souvent mal connu, le périnée est pourtant essentiel
dans le bon fonctionnement du système urinaire.
TENA vous explique son rôle, sa localisation, pour que
vous compreniez au mieux son importance.

Les premiers pas de la rééducation

Par où commencer ?

Généralement, pour débuter, 10 à 12 séances sont recommandées, ce qui permet de juger de votre motivation et de vos progrès. 

La 1ère fois, votre kinésithérapeute vous examine pour savoir si vous savez faire fonctionner les muscles de votre périnée (situés dans le bas-ventre). Grâce à quelques questions ainsi qu’à un examen clinique, il réalise un bilan périnéal et met en place votre programme de rééducation. Il va corriger vos mauvaises habitudes, si vous en avez, comme de pousser en urinant ou pratiquer le « stop-pipi ».

Afin de faciliter le bilan de la rééducation, un calendrier mictionnel sur 2 ou 3 jours, en notant l’heure et le volume de chaque miction, le nombre de fuites à l’effort ou par urgence, sera un véritable outil pour vous faire prendre conscience du fonctionnement de votre vessie et pour détecter des comportements inappropriés (comme boire trop souvent, par exemple).

La 1ère séance de rééducation dure environ une heure, les séances suivantes trente minutes en moyenne. Entre chaque séance, il est important que vous continuiez à vous exercer à la maison, c’est pourquoi votre kinésithérapeute vous indiquera certainement des exercices pour périnée à faire au quotidien. Inspirez-vous en découvrant les exercices périnée TENA, faciles à réaliser à tout moment de la journée !

Les résultats de la rééducation

Après un ou deux mois de rééducation, à raison d'une séance par semaine, c'est le moment de faire un second bilan de la situation.

Soit les fuites urinaires ont disparues et il est juste recommandé de poursuivre l'entraînement chez vous pour que la situation perdure. 

Soit la situation s’est améliorée, mais les muscles du périnée ont encore besoin d'être renforcés, vous devez persévérer. Alors, le kinésithérapeute vous propose de continuer l'entraînement avec lui. 

Soit rien n'a changé malgré votre entraînement. Dans ce cas, il est préférable de consulter un urologue. 

Combien ça coûte ? Le tarif conventionné Sécurité Sociale est de 14,28 euros par séance. Beaucoup de kinésithérapeutes pratiquent des dépassements d'honoraires qui seront alors à votre charge. La législation et l'éthique les obligent toutefois à pratiquer ces dépassements sur un mode dit « raisonnable ». 

Signalons enfin que, si la rééducation abdominale du post-partum est prise en charge à 100% sur la base de 10 séances, ce n'est pas le cas de la rééducation périnéale du post-partum dont la prise en charge reste à 65%

Globalement, 7 femmes sur 10 voient leurs troubles urinaires diminuer suite à des séances de rééducation. Le problème principal est que moins d'une patiente sur deux conserve les bénéfices de la rééducation périnéale au-delà de 4 ans. Une bonne collaboration entre généralistes, urologues, chirurgiens, sages-femmes et kinésithérapeutes permet un travail optimal, dans la mesure où plusieurs solutions peuvent se compléter pour lutter contre l'incontinence urinaire.

Le sport et le périnée >

Site TENA | Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Nous contacter | Plan du site | Conditions générales d’utilisation