Prendre soin de son périnée : les gestes à éviter

SIX PRATIQUES À PROSCRIRE.

Les gestes à éviter pour contrôler l'incontinence au quotidien

Au contraire, quelques habitudes sont à exclure de votre quotidien. Des pratiques, des attitudes, peuvent affaiblir votre périnée et favoriser l’incontinence.

 

1. Changez les mauvaises habitudes aux toilettes : Ne vous retenez pas trop longtemps, ne poussez pas en urinant et n’allez pas aux toilettes juste par précaution mais quand vous en avez envie.

Et surtout, bannissez le « stop-pipi » ! Cette pratique qui consiste à contracter le périnée et stopper l’urine quand vous êtes aux toilettes, entraîne l’apparition de cystites

 

2. Ne faites pas trop d’abdominaux : Stoppez les mouvements de pédalages ou de relevés de buste. Mais privilégiez plutôt les exercices où vous creusez le ventre en expirant et en contractant le périnée.

 

3. Évitez les talons hauts : Les talons fragilisent le périnée. Ils déséquilibrent la statique pelvienne en modifiant le rapport de force entre les muscles dorsaux et les abdominaux.

 

4. Arrêtez de fumer : La toux liée à la cigarette est mauvaise pour le périnée. De plus, la nicotine altère le collagène du tissu périnéal.

 

5. Ne portez pas de charges lourdes : Cela fragilise le périnée et ce n’est pas bon non plus pour le dos !

 

6. Diminuez le café et le thé : Limitez votre consommation à 4 tasses par jour. La caféine et la théine irritent la paroi vésicale et peuvent provoquer des contractions inappropriées pour la vessie.
 

 

Site TENA | Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Nous contacter | Plan du site | Conditions générales d’utilisation