LES INTERVENTIONS MÉDICALISÉES

TENA vous présente certains traitements, médicamenteux ou chirurgicaux, pour envisager une consultation avec un spécialiste.

L’intervention chirurgicale (2/2)

UNE OPÉRATION EFFICACE ET DÉMOCRATISÉE.

Soigner l'incontinence : Une opération efficace et démocratisée

Pour l’anesthésie, tout est possible et on peut même vous demander votre avis. Vous pouvez être endormie complètement (anesthésie générale) mais l’anesthésie peut aussi endormir seulement le bas de votre corps, voire insensibiliser uniquement la zone opérée (anesthésie locale).

Grâce à une opération de soutien, vous êtes immédiatement guérie et les fuites urinaires ont disparu. Cette opération est assez nouvelle car la première bandelette a été posée en 1995 et concerne plus de 1 million de femmes.

 

Si vos troubles urinaires sont dus au sphincter (le robinet qui ferme l’urètre), l’opération est plus difficile car ce muscle ne se répare pas.

L’opération la plus efficace est la pose d’un sphincter artificiel qui remplace le fonctionnement de l’ancien. Vous déclenchez vous-même l’ouverture du sphincter artificiel quand vous avez envie d’uriner et le sphincter se referme tout seul ensuite. Mais cette opération est compliquée et elle nécessite un suivi régulier après.

D’autres méthodes pour lutter contre l’incontinence sont possibles. Parlez-en à votre urologue.


Si la vessie continue à provoquer des pertes d’urine, malgré les médicaments et la rééducation, on peut aider la vessie à se calmer par une opération qui ne peut se faire que dans des centres très spécialisés. Une petite pile, posée sous la peau, envoie des signaux électriques à votre vessie pour la « calmer », c’est un peu comme la pile du pace-maker qui aide votre cœur à fonctionner.
 

Site TENA | Qui sommes-nous ? | Mentions légales | Nous contacter | Plan du site | Conditions générales d’utilisation